Le RSA : revenu de solidarité active à Fougères

Le dispositif RSA, qui existe depuis 2009 et qui a été modifié en 2016, est à l’attention d’un public éloigné de l’emploi ou en situation de grande précarité. L’action du CCAS est d’accompagner ce public bénéficiaire du RSA, en lui apportant tout le soutien nécessaire et les conseils indispensables pour retrouver un emploi stable, par des actions d’accompagnement sociales et d’aides au quotidien.

Médiateur et garant de la politique sociale de la ville de Fougères, notre établissement public et social a parmi ses nombreuses missions celle d’informer les bénéficiaires du RSA quant aux conditions d’accessibilité de ce dispositif et leurs obligations vis-à-vis de ce dernier, conformément aux réglementations de la loi.

Les conditions d’éligibilité au RSA à côté de Fougères

Pour bénéficier du RSA, les demandeurs éligibles à ce dispositif doivent remplir plusieurs critères en faisant la demande auprès du CCAS de Fougères. En effet, le montant financier versé à l’attention des bénéficiaires du RSA varie selon leurs ressources financières, la composition de leur foyer et le nombre d’enfants, leur âge (avoir plus de 25 ans) et leur lieu de résidence.

Sous certaines conditions, un jeune de moins de 25 ans, âgé de 18 à 24 ans, peut disposer de cette aide sociale. Le jeune doit habiter en France et avoir travaillé au minimum 3 214 heures trois ans auparavant ou avoir écoulé ses droits aux allocations chômage pour en faire la demande.

Le RSA d’activité

Le RSA d’activité est prévu pour apporter aux personnes ayant de faibles revenus ou en recherche d’emploi un complément de revenus afin de les aider dans leur reprise d’activité professionnelle. Il concerne plusieurs catégories de public : les personnes âgées de plus de 25 ans et devenues auto-entrepreneurs peuvent avoir recours au RSA d’activité, selon leur revenu généré par leur chiffre d’affaires trimestriel, par rapport à leur situation professionnelle particulière.

Par ailleurs, les commerçants dont le chiffre d’affaires n’excède pas un certain montant trimestriel peuvent prétendre à cette prestation sociale, tout comme les professions libérales également concernées par ce dispositif de prestation sociale selon le montant de leur revenu trimestriel.